L’été arrive à grand pas, et avec lui, l’exposition de nos corps. Alors ? Qu’ouïe-je ? Vous n’avez pas encore votre summer body ?? Voici mes conseils pour voir un corps de rêve en 5 étapes :

1. Vous avez un body ? À moins d’être un vampire ou de souffrir de Xeroderma Pigmentozum et de mourir si vous vous mettez au soleil, vous avez déjà un summer body !
2. Vous avec des petits bourrelets, au contraire, on voit vos côtes ? Et alors ?  Vous avez déjà un summer body !
3. Vous voulez un corps parfait ? Vous avec des pouces opposables, la capacité de vous déplacer et de réfléchir, celle de créer, d’aimer et d’être aimé ? Vous avez déjà un corps parfait ! Le corps humain est un petit miracle !
4.  Vous n’aimez pas votre corps ? C’est le vôtre, vous n’en avez qu’un, alors aimez le, peut importe son apparence !
5. Le regard des autres : on s’en fou !

 

Et voilà !

Parce qu’en réalité, je vois passer beaucoup de choses sur le Summer Body, et c’est ridicule. Vous avez un body, toute l’année, tous les jours de votre vie, durant toutes les saisons. Pourquoi devoir soudain en vouloir un autre pour 2 mois de l’année ? Il s’agit donc d’avoir un “body”, toute l’année. Trouvez votre équilibre. Moi, je fais du sport, tous les jours ou presque. J’ai commencé à la fac parce que mes journées en amphithéâtre, me provoquaient un mal de dos chronique. Le médecin m’a alors mis au sport. J’ai détesté, puis j’ai aimé, et finalement, je n’ai jamais arrêté. À la base pour ma santé, ensuite pour combattre mon complexe de ma petite taille, finalement pour être juste bien dans ma peau.

Et c’est tout ce qui compte : son propre regard sur nous-même. Le regard des autres n’a aucune valeur. Surtout qu’il ne faut pas oublier que tous les goûts sont dans la nature, comme on dit. On ne juge pas le corps des autres, et pour une bonne raison : on ne sait rien des autres. “Trop” maigre ou “trop” gros, c’est peut-être médicale (dérèglement hormonal, malade de Crohn, etc.), c’est peut-être un choix. Non, toutes les obésités ne sont pas morbides, non toutes les maigreurs ne sont pas anémiés. Vous ne savez pas, alors taisez-vous. C’est le fameux “body positive”. On est tout un petit miracle de l’évolution, on est tout beau.

Mais attention, je vois parfois la dérive de ce courant génial : le “fit  shaming”. Des gens se pensant plus malin que les autres, accusant les sportive.f.s de s’affamer, de suivre des régimes drastiques, de manger de la protéine en poudre, ne jamais sortir, se priver d’alcool, etc. Ors, ce sont autant de cliché que celui du gras qui est forcément en mauvaise santé, de la cellulite forcément moche. On ne juge pas les personnes rondes, on ne juge pas les personnes maigres, on ne juge pas les personnes sportives. Pour la dernière fois : vous ne savez rien de leur vie !

Personnellement, je fais du sport, justement pour pouvoir abuser du gras et de l’alcool, sans que ça se voit. D’ailleurs, on est dimanche, et il va être l’heure que je commande mon McDo.

Ce n’est pas un vrai article, plutôt un petit coup de gueule. On arrête le body shaming, on arrête le fantasme marketing du summer body.

Avant de vous laisser, je vous laisse avec ce message parfait de  Lizzo :

Jean-Côme

Leave A Reply