Apple a-t-il signé la fin du matériel hors de prix et démocratisé une fois pour toute la haute définition, la qualité professionnelle et la 4K ? Je me pose de plus en plus la question, notamment avec la sortie de l’iPhone 11 Pro. La marque à la pomme nous a depuis longtemps habitué à ses publicités réalisées avec ses téléphones. On ne montre plus le produit, mais seulement ce que l’on peut faire avec : une mécanique publicitaire qui n’est pas récente (même-moi utilisant ce procédé éculé en 2012 lors de ma première campagne nationale pour Waterbike), mais qu’Apple pousse à son paroxysme.

Au fil des années, à chaque sortie ou presque, nous avions droit à la campagne “Shot on iPhone”. Des photos très belles, prises par des anonymes. D’où sortent ses photos que l’on voit s’afficher dans nos villes ? Apple lance des appels à candidature, souvent en proposant un hastag à mettre sur Instagram. J’ai retrouvé l’exemple de Jordan Ison.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jordan Ison (@jordan_is) le

Ce photographe passionné a posté sa photo sur instagram et elle a été retenue pour être utilisée en publicité. Le dit photographe posant avec un reflex, et voyant son ombre avec un reflex sur plusieurs photos, la question de la véracité de la prise de ce cliché avec un iPhone 6S, peut-être discutée. Mais le bonhomme semble de bonne foi.

Quoi qu’il en soit, il est indéniable que la qualité des appareils photo des iPhone n’a cessé de s’améliorer. À l’époque où un appareil reflex peut coûter jusqu’à 11 000€, hors objectifs, eux-mêmes pouvant atteindre les 20 500€, on se demande encore si cela vaut vraiment le “coût”. Car le coût reste le nerf de la guerre, ne vous y trompez pas, même si là, j’ai pris des exemples extrême. Mon Canon 5D Mark II m’a coûté 2 000€ à l’époque où je l’ai acheté, et il commence à se faire vieux. En tant que photographe et publicitaire, j’hésite de plus en plus à abandonner mon cher Canon pour un iPhone, moins cher et plus léger, ou du moins pour un hybride.

 

Les reflex, dépassés ?

Ça me fait mal de l’admettre, moi qui suis un fan des appareils reflex, de ce petit déclic mécanique caractéristique, animant des formations photos… mais plus le temps passe, plus je me demande pourquoi je continue de payer si cher un matériel professionnel, alors que des amis, avec leur bête iPhone réglé en automatique, font une photo aussi bonne que la mienne en une seconde.

En réalité, ce n’est pas entièrement vrai. Zoomez, et vous verrez la différence. Mes photos, vous pouvez zoomer dedans sans perdre de qualité, là où une photo d’iPhone aura ses limites. Il en va de même pour la déformation de la photo ainsi que la profondeur de champ, réalisée sur l’iPhone par la création d’un flou artificiel.

Mais je m’égare, je ne comptais pas ici faire un comparatif, beaucoup de photographes professionnels l’ont déjà fait. En réalité, je voulais parler de la nouveauté de l’iPhone 11 Pro : après les photos publicitaires, ce sont les vidéos publicitaires et les clips qui se tournent à l’iPhone et la qualité est impressionnante.

Je suis absolument fan de ce spot publicitaire. Filmé à l’iPhone 11 Pro, je l’ai découvert hier sur TMC. Un film de l’Américain Frank Ychou tourné à Paris. Originalement, il s’agit d’un court-métrage réalisé dans le cadre du projet “Le Jeune Cinéma” organisé par Apple. Il s’agissait de faire des petits courts-métrages d’une minute uniquement avec l’iPhone 11 Pro, un nouveau moyen de communiquer. Celui de Frank Ychou est devenu une publicité, et c’est une merveille (rythme, couleurs, casting, ambiance, musique : tout est parfait et magnifique) :

 

La seconde, de Johanna Benaïnous et Elsa Parra, tout aussi belle, est néanmoins un cran en dessous selon moi, pour des raisons qui me sont propres. De ce que je sais, ce n’est pas encore devenu une publicité. Mais peut-être dans un second temps ?

En tout cas, si l’histoire d’amour entre Apple et la Publicité n’est pas récente, elle semble vouloir durer, avec toujours plus de qualité. Car la qualité de ces vidéos est indéniable.

Mais la marque à la pomme ne s’arrête pas là. Elle invite un nouveau style de placement produit dans les clips musicaux : elle transpose son modèle de ne pas montrer son produit, mais seulement ses capacités. C’est ainsi qu’Apple s’offre le luxe de réaliser intégralement le clip de Lady Gaga – Stupid Love, à l’iPhone 11 Pro. Un bel exploit ici encore :

 

Dans la même veine, de nombreux courts-métrages sont sortis sur la chaîne officielle d’Apple, réalisé par l’iPhone 11 Pro. Ainsi, n’importe qui, grâce à eux, peut réaliser des photos et des vidéos réalisant avec du matériel professionnel, à moindre coût. Évidemment, la qualité reste moins bonne qu’avec du matériel professionnel. Les profondeurs de champ donc, mais aussi des noirs moins profonds. Néanmoins, le résultat reste bluffant. J’ai beaucoup décrié au début, mes ami.e.s qui préféraient faire des photos avec leur téléphone plutôt que de “s’embêter” avec moi et mon relfex. Désormais, avec l’avènement de l’iPhone 11 Pro, je suis bien obligé d’admettre, que parfois, moi aussi, j’ai la flemme de “m’embêter” à sortir mon reflex…

Ce n’est pas une publicité, mais je vous mets un de ces courts-métrages ici, poétique et beau. On y voit les problèmes que je dis plus haut et on sent, ici et là, l’impact de la technologie Apple : elle pallie numériquement et automatiquement les faiblesses de ses capteurs. Mais ça reste très beau :

Jean-Côme

1 Comment

Leave A Reply