Récemment, on m’a demandé mon parcours et j’ai repensé à ma première agence de communication avec nostalgie…
C’est mon master en poche que je rentre en tant qu’Assistant du Directeur de Création au sein de la toute jeune agence a\n\e : a new emotion.
Pendant mes 3 ans chez eux, j’ai pu travailler sur de nombreux budget et prendre du galon, jusqu’à devenir Directeur Artistique – Graphiste moi-même.
Mon plus gros budget c’était Waterbike. Waterbike ? Mais si vous connaissez, regardez ce logo :

waterbike logo

 

Alors ? Voilà ! En 2011, Waterbike se créait et devient rapidement le numéro 1 en Europe de l’aquabiking individuel en cabine privée. De revendeur de machines, Waterbike devient une chaîne de centres dédiés. Si le logo existait déjà, la marque n’avait pas encore communiqué et partait de zéro. J’ai donc créé, avec mon Directeur de Création et le Concepteur Rédacteur de l’agence, son identité graphique, le site internet ainsi que plusieurs campagnes en crossmédia.

Le CR ne voulait pas montrer le produit mais d’illustrer les bénéfices. J’ai donc proposé, à travers divers personnages représentant chacune des cibles de la marque, le concept graphique du “mouvement d’eau”.

J’ai réalisé le site Internet pour la France et la Suisse (qui a ensuite été décliné en anglais). Le site était entièrement en parallax, en vogue à l’époque.

J’ai aussi réalisé ma toute première campagne en 4×3 d’envergure nationale ! L’excitation était totale. 3 affiches sur le concept de changer (de jambes, de fesses et de ventre). Regardez-moi ça comme je suis fier !

(Et je remarque avec cette photo que le Pac-Man qui “mange” mon écran d’ordinateur portbale… est toujours sur mon ordinateur au moment où j’écris ces lignes !)

En parallèle, j’ai réalisé une campagne corporate en MUPI et de divers totems, réparti en deux campagnes dans l’année et pour le l’implantation d’un Waterbike dans une nouvelle ville. Vous les avez vu ?

Le tout a été décliné par mes soins en diverses annonces presses, des plus exotiques au plus corporates en page simple, en double page, en bandeau, etc.

Et enfin, pour accompagner l’ensemble et rythmer l’année, j’ai réalisé diverses campagnes de proximités par flyers.

Oh et j’oubliais ! J’ai également réalisé les différentes vitrines et les différents stand pour la marque durant cette période.

Avec le recule, l’ensemble a plutôt mal vieilli je trouve… c’était très inégal au final, on voit bien qu’au bout de trois ans j’avais épuisé complètement le concept de base et que je n’arrivais plus à rebondir.
Cependant, parfois je passe encore devant un centre. Si la plus part de mes visuels ont disparu (mais pas tous), je retrouve surtout mes icônes ! Mais c’est marrant de retrouver tout ça, de voir d’où je viens et le chemin parcouru !

Et vous vos débuts ? C’était comment ?

Jean-Côme

1 Comment

  • L’inconnue des pubs : – Jean-Côme Cabanne

    29 septembre 2020 - 01:26

    […] Pour moi, la première fois que je l’ai vu, c’est lorsque j’ai réalisé ma première campagne nationale, pour Waterbike. Elle avait été sélectionnée par le client de mon agence pour faire partie des six visages de […]

Leave A Reply