Si instagram a vu l’explosion des photographes, il a aussi contribué à la floraison de nombreux dessinateurs. Beaucoup de caricaturistes, de satiristes, de dessinateurs politiques. Rien de bien nouveau, le Chat (de Philippe Geluck) et beaucoup d’autres le font depuis des années dans nos journaux, c’était normal de voir ce format s’approprier les nouveaux médias.

Aujourd’hui je vous propose donc un petit tour d’horizon des petites merveilles que l’on peut trouver sur Internet. Je ne parlerai ici que des BDs apolitiques et en plusieurs cases. Aucune polémique ni prise de position ici ! On est dimanche, détendons-nous ! Je vous propose juste des petites bulles de poésie ou d’humour… (petites bulles, vous l’avez ? Haha !… bon…)

Commençons par mon coup de cœur du moment : Esquimau Pêche. Son instagram est très bien, avec des petites BDs en quelques cases. Mais pour vraiment savourer ses BDs, je vous recommande plutôt son site, qui lui permet de réaliser de vraies bandes dessinées plus longues, et c’est vraiment sympa !

Autre style, mais énorme coup de cœur aussi pour les très poétiques BDs de Twistwood. Il nous fait voyager dans un univers charmant qui se décline au fur et à mesure des postes, comme des chroniques d’un monde fantastique emprunt de douceur.

Continuons avec Teo Zirinis. Il fait de petites bandes dessinées, parfois en une case, souvent en 2, rarement en 4. Mais elles font toujours mouche, avec un humour naïf et mignon.

 

On poursuit avec une célébrité, connu pour son trash : Joan Cornellà. Sans doute le plus connu de ma sélection, il participe à de nombreuses expositions et ses dessins se vendent très bien un peu partout. J’ai un ami qui en a d’ailleurs deux chez lui… un choix osé en terme de décoration ! Sa spécificité ? Le trash, l’absurde, et pas de bulles.

 

 

Dans les connus, je vais faire une exception et parler de Marc Dubuisson. Exception car c’est un auteur de presse qui est publié dans Les Échos Week-End et 7sur7. J’avais dit que je n’en mettrais pas, mais celui-ci est pertinent dans ses dessins et surtout il reste politiquement correct. Il arrive à être acerbe sur notre société sans pour autant être méchant et démagogue, ce qui est plutôt inaccoutumé pour les dessinateurs de presse. C’est un des très rares que je suis…

 

Autre exception (je fais ce que je veux), le travail de Lucas Levitan. Cette fois c’est une exception car il ne fait pas de bandes dessinées à proprement parler. Il “complète” des photos avec des illustrations, et avec un seul visuel, il arrive à raconter une histoire. Il travaille avec les photos de ses abonné.e.s, alors identifiez-le sur un de vos postes pour avoir la chance qu’il soit détourné par l’artiste ! Je ne peux m’empêcher de le mettre dans ma sélection !

 

Je termine les exceptions avec Steffen Kraft (aka ICONEO) qui ne travaille que sur une case unique, mais elles sont toujours frappantes et font réfléchir…

 

Un peu plus de légèreté avec Song Inkollo et son Daily Life of a Gay Couple. Il nous présente son quotidien avec humour et légèreté, nous démontrant que tout les couples sont les mêmes !

 

Un autre coup de cœur, la bande dessinée “The little trashmaid” sur la vie d’une petite sirène tout guillerette malgré la pollution qui la tue à petit feu et détruit son environnement et sa relation avec un jeune humain…

 

Un peu de poésie avec Qu. Je ne sais pas comment ça se prononce (elle est chinoise) mais son instagram, qu.comics, regorge de pépites, plus poétiques et féériques les unes que les autres…. À chaque fois que je la vois apparaître dans mon fil, je fais instinctivement une pause, et je respire.

 

Un autre incontournable d’instagram : Sarah Andersen. Tout comme Marc Dubuisson, c’est difficile de passer à côté ! Et pour cause, ses petites bandes dessinées sont à la fois drôles et touchantes. Elles parlent à beaucoup de monde en exprimant sans pudeur et avec beaucoup d’humour sa timidité et ses embarras. Elle me fait particulièrement mourir de rire !

 

Dans les incontournables il y a aussi Catana, débordante d’amour et de mièvrerie. J’ai beau détester ça, ses BDs me font toujours sourire bêtement…

 

Retrouvons un peu de couleur avec Ketnipz et son petit bonhomme rose. Simple et efficace, son monde acidulé et drôle sait se faire touchant. Un petit bonbon à déguster…

 

Pour finir, je ne vous propose pas un dessinateur, mais un scénariste. En effet, c’est la spécificité de Les Histoires Courtes ! Son auteur, Baptiste Szuwarski, écrit de petites histoires et après il fait appel à de nombreux dessinateurs pour les mettre en images. Une idée marrante pour illustrer ses histoires parfaitement absurdes, et un bon moyen de découvrir des dessinateur.rice.s plus talentueu.ses.x les que les autres. Il y a beaucoup de styles différents, ça vaut vraiment le coup d’œil !

 

Il y en a encore beaucoup d’autres ! Je vais m’arrêter là, mais si vous voulez une 2e sélection, n’hésitez pas à me le faire savoir ! Et si vous en avez à me recommander, pareil, n’hésitez pas !

 

Jean-Côme

Leave A Reply